Bienvenue
à Saint-Symphorien-sur-Coise

au coeur
des Monts du Lyonnais

une ville
en fête

Tous les vendredis de juillet, la municipalité, vous propose de profiter de l'été avec un soirée concert (à thème).
Nous vous attendons nombreux...

Au programme : 

#1 - vendredi latino le 6 juillet :
Tom a ca (première partie)
Auteurs et compositeurs, ils ont baigné toute leur enfance entre la musique Gipsy, l’arabe Andalou et le Reggae. Leur musique est un savoureux mélange de leurs influences et de leurs origines.

Sibaritas de la calle
Le groupe « Sibaritas de la calle » vous fera voyager dans les rues de Barcelone le temps d’un concert. Des airs ensoleillés portés par des voix chaudes et colorées ainsi que des rythmes effrénés qui donnent envie de se lever et de danser dans la joie et la bonne humeur. Une formation qui vous fera pétiller dès les premières notes grâce à une énergie débordante et des musiciens qui savent partager leur passion de la scène. Ce concert est bon pour la santé, gratuit et accessible à tous sans ordonnance alors… venez nombreux.


#2 - vendredi chanson française le 13 juillet :
Cupif band et le gros (première partie)
Quand quatre membres de La Gâpette rencontrent Pierre Martin, les cinq musiciens remettent au goût du jour le swing musette, le jazz manouche et les belles valses d’antan. Ils signent le retour de l’esprit guinguette !

La Gâpette 
Après plus de 1000 concerts, le musette n’roll de la Gâpette a déjà conquis une dizaine de pays. L’enveloppe festive de ses chansons, riches en instrumentations révèle des textes militants emplis d’émotion. Considérant le bistrot comme réel microcosme de la société, les artistes installent à chaque concert leur véritable comptoir sur lequel ils vous servent complicité, humanité et générosité. La Gâpette, c’est donc un projet artistique transversal, citoyen, qui n’hésite pas à prendre les décisions qui s’imposent pour partager avec nous ses valeurs, dans un esprit libre et solidaire.


#3 - vendredi reggae groove 20 juillet :
Thomas Kahn (première partie)
C’est d’abord une voix singulière qui a du coffre et de l’âme. Une voix qui groove sur des beat hip hop, qui nous transporte sur des nappes à la Gorillaz, qui prend vie sur des basses viriles pour sortir une soul 2.0, osée, sexy et gonflée à bloc. Il y a là une belle et forte matière, la chaleur des lampes toutes proches, une envergure, une audace, une maîtrise, et surtout une gueule, une personnalité, une vraie.

Paiaka
Paiaka, animé par un inépuisable enthousiasme, se nourrit de rencontres et d’influences au pluriel et se forge jour après jour une identité remarquable, entre reggae énergique et roots aériens. Une graine plantée dans un premier album « Alive Anyway » en 2015, ne demande qu’à germer avec leur prochain opus « The Line » en février 2018. Un album moderne et hypnotique réalisé et produit par le talentueux FLOX.


#4 - vendredi rock 27 juillet :
The toad elevating moment (première partie)
The Toad Elevating Moment puise son inspiration dans le rock des années 70. Avec ses solos criards ou son univers psychédélique, ses riffs rageurs ou mélodiques, le groupe nous livre des compositions énergiques et instinctives. Son orgue et son rhodes résolument vintage se mélangent à une guitare aux accents stoner pour un coktail rock puissant et explosif. Pour plus de plaisir, la musique des 4 stéphanois est à consommer brut et en live.


Devil Jo & the Backdoormen
Devil Jo & The Backdoormen façonnent pas à pas un répertoire Blues qui se permet des incursions aussi bien dans la Soul music que dans le Rock’n’Roll le plus teigneux. Un son à la fois rugueux et charnel et des va-et-vient entre des climats électriques et d’autres plus apaisés. Surtout, une furieuse envie de dépoussiérer un style trop souvent oublié dont le cri reste cependant intemporel. Blues rauque ou Blues de combat, comme tu voudras…

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris