Bienvenue
à Saint-Symphorien-sur-Coise

au coeur
des Monts du Lyonnais

une ville
en fête

Guide des droits et des démarches administratives

Logement social : conditions d'attribution
Fiche pratique

Plafonds de ressources PLI pour 2019 - 01.01.2019

Les plafonds de ressources applicables à partir du 1er janvier 2019 pour le prêt locatif intermédiaire (PLI) ne sont pas encore connus.

Ces nouveaux plafonds doivent être fixés par arrêté.

Dès la parution de ce texte, cette page sera actualisée.

Les logements sociaux sont attribués sous conditions de ressources et de séjour régulier en France. Le plafond de ressources à respecter dépend notamment du type de logement et de sa localisation. Certaines personnes, compte tenu de leur situation personnelle, sont définies comme prioritaires. Pour les logements sociaux situés dans les Dom, des plafonds de ressources spécifiques existent. Ils ne sont pas présentés sur cette page.

Les plafonds de ressources sont fixés en fonction des critères suivants :

  • les financements obtenus par le bailleur lors de la construction ou de la rénovation du logement concerné,

  • la localisation du logement souhaité,

  • et la situation familiale du demandeur.

Les plafonds diffèrent selon la zone géographique et le type de logement.

les communes limitrophes de Paris sont : Aubervilliers, Bagnolet, Boulogne-Billancourt, Charenton-le-Pont, Clichy, Fontenay-Sous-Bois, Gentilly, Issy-les-Moulineaux, Ivry-sur-Seine, Joinville-le-Pont, Le Kremlin-Bicêtre, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais, Levallois-Perret, Malakoff, Montreuil, Montrouge, Neuilly-sur-Seine, Nogent-sur-Marne, Pantin, Puteaux, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Mandé, Saint-Maurice, Saint-Ouen, Suresnes, Vanves, Vincennes.
Plafond de ressources pour un HLM selon son mode de financement

Nombre de personnes à loger

Prêt locatif aidé d'intégration

(PLAI)

Prêt locatif à usage social

(PLUS)

Prêt locatif social (PLS)

Prêt locatif intermédiaire

financé depuis 2015

(PLI)

En zone Abis

En zone A

1 personne seule

13 050 €

23 721 €

30 837 €

38 236 €

38 236 €

1 personne titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

2 personnes

(aucune personne à charge)

21 272 €

35 452 €

46 088 €

57 146 €

57 146 €

Jeune couple

(sans personne à charge)

27 883 €

46 473 €

60 415 €

57 146 €

57 146 €

1 personne + 1 personne à charge

Ou

2 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

3 personnes

27 883 €

46 473 €

60 415 €

74 912 €

68 693 €

1 personne + 2 personnes à charge

Ou

3 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

4 personnes

30 521 €

55 486 €

72 132 €

89 439 €

82 282 €

1 personne + 3 personnes à charge

Ou

4 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

5 personnes

36 307 €

66 017 €

85 822 €

106 415 €

97 407 €

1 personne + 4 personnes à charge

Ou

5 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

6 personnes

40 859 €

74 286 €

96 572 €

119 745 €

109 613 €

Par personne supplémentaire

+ 4 552 €

+ 8 278 €

+ 10 761 €

+ 13 341 €

+ 12 213 €

Pour identifier la zone d'un logement PLI :
Plafond de ressources pour un HLM selon son mode de financement

Nombre de personnes à loger

Prêt locatif aidé d'intégration

(PLAI)

Prêt locatif à usage social

(PLUS)

Prêt locatif social (PLS)

Prêt locatif intermédiaire

financé depuis 2015

(PLI)

En zone B1

En zone B2

1 personne

13 050 €

23 721 €

30 837 €

31 165 €

28 049 €

1 personne titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

2 personnes

(aucune personne à charge)

21 272 €

35 452 €

46 088 €

41 618 €

37 456 €

Jeune couple

(sans personne à charge)

25 569 €

42 616 €

55 401 €

41 618 €

37 456 €

1 personne + 1 personne à charge

Ou

2 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

3 personnes

25 569 €

42 616 €

55 401 €

50 049 €

45 044 €

1 personne + 2 personnes à charge

Ou

3 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

4 personnes

28 075 €

51 046 €

66 360 €

60 420 €

54 379 €

1 personne + 3 personnes à charge

Ou

4 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

5 personnes

33 238 €

60 429 €

78 558 €

71 078 €

63 970 €

1 personne + 4 personnes à charge

Ou

5 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

6 personnes

37 401 €

68 001 €

88 401

80 103 €

72 093 €

Par personne supplémentaire

+ 4 166 €

+ 7 577 €

+ 9 850 €

+ 8 936 €

+ 8 041 €

Pour identifier la zone d'un logement PLI :
Plafond de ressources pour un HLM selon son mode de financement

Nombre de personnes à loger

Prêt locatif aidé d'intégration

(PLAI)

Prêt locatif à usage social

(PLUS)

Prêt locatif social (PLS)

Prêt locatif intermédiaire

financé depuis 2015 (PLI)

en zone B2 ou C

1 personne

11 342 €

20 623 €

26 810 €

28 049 €

1 personne titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

2 personnes

(aucune personne à charge)

16 525 €

27 540 €

35 802 €

37 456 €

Jeune couple

(sans personne à charge)

19 872 €

33 119 €

43 055 €

37 456 €

1 personne + 1 personne à charge

Ou

2 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

3 personnes

19 872 €

33 119 €

43 055 €

45 044 €

1 personne + 2 personnes à charge

Ou

3 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

4 personnes

22 111 €

39 982 €

51 977 €

54 379 €

1 personne + 3 personnes à charge

Ou

4 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

5 personnes

25 870 €

47 035 €

61 146 €

63 970 €

1 personne + 4 personnes à charge

Ou

5 personnes dont au moins 1 est titulaire de la carte mobilité inclusion invalidité

Ou

6 personnes

29 155 €

53 008 €

68 910 €

72 093 €

Par personne supplémentaire

+ 3 252 €

+ 5 912 €

+ 7 686 €

+8 041 €

Pour identifier la zone d'un logement PLI :

Accéder au service "Logement social : conditions d'attribution"
Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Les ressources prises en compte sont les revenus fiscaux de référence de l'année n-2, mentionnés sur les avis d'imposition de chaque personne vivant dans le foyer. Pour une demande de logement faite en 2018, il s'agit des revenus fiscaux de référence pour 2016, mentionnés sur les avis d'imposition de 2017.

Les personnes vivant au foyer sont les suivantes :

  • Titulaire ou titulaires (dont l'époux) du bail

  • Personnes figurant sur les avis d'imposition du ou des titulaires du bail

  • Concubin notoire du titulaire du bail

  • Partenaire de Pacs du titulaire du bail

  • Enfants et personnes considérées à charge : mineur ne percevant pas de revenus propres, majeur rattaché fiscalement au(x) titulaire(s) du bail, bénéficiaire de la carte mobilité inclusion portant la mention invalidité

À savoir
l'enfant de parents séparés placé en garde alternée, ainsi que l'enfant faisant l'objet droit d'un droit de visite ou d'hébergement, sont considérés comme personne vivant au foyer.

Lorsque l'avis d'imposition comporte vos ressources et celles de votre époux(se) ou partenaire de Pacs, seules vos ressources sont prises en compte dans les situations suivantes :

  • Vous êtes en instance de divorce, à condition de fournir l'ordonnance de non-conciliation ou une copie de l'acte de saisine du juge aux affaires familiales, ou justificatif d'un avocat attestant que la procédure de divorce par consentement mutuel extrajudiciaire est en cours, ou décision du juge ou ordonnance de protection délivrée par le juge des affaires familiales (en cas de situation d'urgence)

  • Vous êtes divorcé(e), à condition de fournir le jugement de divorce ou la convention homologuée en cas de divorce par consentement mutuel

  • Votre Pacs est dissout, à condition de fournir l'acte de naissance (avec la mention Pacs dissous)

  • Vous êtes marié(e) bénéficiaire de la protection internationale et vous résidez seul(e) en France

  • Vous êtes victime de violences au sein de votre couple, attestées par le récépissé d'un dépôt de plainte

  • Votre époux(se) est décédé(e), à condition de fournir le certificat de décès ou du livret de famille.

Entrent également dans le calcul des ressources :

En cas de diminution des ressources : vos revenus récents sont pris en compte

Si vos ressources ont diminué d'au moins 10 % par rapport à l'année n-2 (par rapport aux revenus 2016 pour une demande en 2018), vos revenus perçus en n-1 (revenus 2017) ou au cours des 12 derniers mois peuvent être pris en compte. Vous êtes obligé de fournir des documents attestant la diminution de vos ressources. Attention, une attestation sur l'honneur rédigée par vous-même n'est pas admise.

En cas de séparation du couple : seules les ressources du demandeur sont prises en compte

Bien que l'avis d'imposition mentionne les ressources des 2 membres d'un couple (mariage, Pacs, concubinage), seules vos ressources peuvent être prises en compte :

  • si vous êtes marié(e) et en instance de divorce, situation attestée par une ordonnance de non-conciliation, ou par une copie de l'acte de saisine du juge aux affaires familiales, ou par le justificatif d'un avocat (en cas de procédure de divorce par consentement mutuel extrajudiciaire).

  • ou si vous êtes marié(e) et dans une situation d'urgence, situation attestée par une décision du juge vous autorisant à résider séparément ou par une ordonnance de protection délivrée par le juge (mesure de protection des victimes).

  • ou si vous avez déclaré la rupture de votre Pacs à l'officier de l'état civil ou au notaire instrumentaire,

  • ou si vous êtes marié(e) bénéficiaire de la protection internationale et que vous résidez seul(e) en France ;,

  • ou en cas de violences au sein de votre couple (mariage, Pacs, concubinage), attestées par le récépissé du dépôt d'une plainte par la victime.

Les logements sociaux sont attribués :

Les logements sociaux sont attribués en priorité aux personnes suivantes :

  • Bénéficiaires d'une décision favorable au titre du Droit au logement opposable (Dalo)

  • En situation de handicap ou familles ayant à leur charge une personne en situation de handicap

  • Sortant d'un appartement de coordination thérapeutique

  • Mal logées ou défavorisées et rencontrant des difficultés particulières de logement (dues à leur situation financière ou leurs conditions d'existence ou à un cumul de difficultés financières et d'insertion sociale)

  • Hébergées ou logées temporairement dans un établissement ou un logement de transition

  • Reprenant une activité après une période de chômage de longue durée

  • Vivant dans un habitat indigne

  • Victimes de violences au sein de leur couple (mariés, pacsés, concubins) attestées par une décision du juge

  • Menacées de mariage forcé (attesté par ordonnance du juge aux affaires familiales)

  • Victimes de viol ou d'agression sexuelle à leur domicile ou à ses abords. L'autorité judiciaire doit avoir imposé à l'auteur des faits (personne suspectée, poursuivie ou condamnée) une ou plusieurs mesures afin de protéger la victime (interdiction de se rendre dans certains endroits, interdiction ou restriction des contacts avec la victime).

  • Engagées dans un parcours de sortie de la prostitution et d'insertion sociale et professionnelle

  • Victimes de traite des êtres humains ou de proxénétisme

  • Ayant à leur charge au moins un enfant mineur et logées dans un logement suroccupé ou ne respectant pas les normes de décence

  • Sans logement, y compris si elles sont hébergées par un tiers

  • Menacées d'expulsion sans relogement.

Modifié le 01/01/2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris