Guide des droits et des démarches administratives

Accrobranche, parcours acrobatique en hauteur : réglementation et contrôles
Fiche pratique

Les parcours acrobatiques en hauteur (PAH) et les activités d'accrobranche sont contrôlés par l’État. Les règles applicables visent à assurer la sécurité des participants.

© Delphotostock - Fotolia.com

Accrobranche

Les parcours acrobatiques en hauteur (PAH) sont des installations durables qui permettent à des personnes d'évoluer d'un point à un autre à l'aide de câbles, que ce soit sur des arbres ou tout autre support naturel.

Les PAH sont accessibles aux mineurs, y compris, éventuellement, à de très jeunes enfants.

L'accrobranche désigne une activité consistant à grimper dans les arbres à l'aide d'équipements temporaires. Après l'activité, les arbres sont déséquipés. Il n'y a donc pas d'installations durables.

Les PAH sont généralement considérés comme des . Ils sont alors soumis à leur réglementation spécifique et contrôlés par les agents jeunesse et sports de la direction départementale en charge de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Les activités au sein d'un PAH comprennent 2 types de pratiques : les pratiques surveillées et les pratiques encadrées.

Différences entre pratiques surveillées et pratiques encadrées

Type de pratique

Obligations de sécurité

Pratiques surveillées

Les personnes chargées de la surveillance sont appelées opérateurs de PAH et possèdent une qualification spécifique. Ces opérateurs surveillent le site et informent le public sur les conditions d'utilisation des installations. Ils n'accompagnent toutefois pas les participants tout au long du parcours.

Pratiques encadrées

Les encadrants ont le statut de moniteur sportif. Ils accompagnent les participants tout au long du parcours. Les encadrants doivent avoir les .

À savoir
pour connaître les PAH répertoriés en tant qu'EAPS, il convient de se référer à la base de données des équipements et sites sportifs .

Une activité d'accrobranche doit obligatoirement être menée avec un . Ces professionnels sont également soumis au contrôle des agents jeunesse et sports de la direction départementale en charge de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

En cas de problème de sécurité sur un site de PAH ou lors d'une activité d'accrobranche, vous pouvez le signaler aux services locaux de la jeunesse et des sports.

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS)

Site internet

Modifié le 21/06/2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr